La maison de Vergy

Posted in Non classé on mars 11, 2003

La maison de Vergy est l’une des plus vieilles familles nobles françaises, connue depuis le IXe siècle (voire le VIIe)

Le château de Vergy, réputé imprenable, était situé sur un éperon rocheux près de Beaune, en Bourgogne (communes actuelles de Reulle-Vergy, L’Étang-Vergy et Curtil-Vergy). La première implantation d’une forteresse sur ce lieu daterait de l’époque romaine. Rasé en 1609, il n’en reste que peu de traces.

Première maison de Vergy (IXe-IXe siècles)

La première maison de Vergy prendrait cependant naissance au IXe siècle avec Warin Ier de Vergy, ou Guérin, (760 – >819), qui fut comte de Chalon et de Mâcon, puis comte d’Auvergne (818)
* Warin
* Théodoric de Vergy († v.883), comte de Chalon (856), d’Autun (v.878), de Mâcon (869-877), son fils
* Manassès de Chalon (v.875-918), comte de Chalon, de Beaune, d’Auxois (887-918), seigneur de Vergy (893-918) et de Langres (894-918), son fils.

Il épousa Ermengarde de Bourgogne, fille probable de Boson V de Provence et d’Ermengarde
Vers 910, Manassès et son frère Wallon de Vergy, évêque d’Autun, fondèrent l’abbaye de Saint-Vivant sur le site de Vergy (dont les moines, cinq cents ans plus tard, planteront la parcelle de vigne de Romanée-Conti). Les reliques de saint Vivant y furent placées, protégées des invasions normandes contemporaines[1].

* Gilbert de Chalon (v.900-956), comte de Chalon, d’Autun, de Beaune, de Dijon et de Troyes, comte principal de Bourgogne (952-956), son fils
* Manassès II († 925), comte d’Auxois, de Dijon et seigneur de Vergy (918-925), son frère
* Raoul de Vergy, ou Rodolphe († 970), comte d’Auxois et de Dijon, seigneur de Vergy (925-970), son fils[4]
* Gérard de Vergy (950-1023), seigneur de Vergy (970-1023), son fils. Meurt sans postérité.

Seconde maison de Vergy (XIe-XIIe siècles)

La seconde maison de Vergy est issue d’Eudes et Henri, fils naturels d’Eudes-Henri Ier, duc de Bourgogne.

Humbert de Vergy (1000-1060), fils d’Henri, est seigneur de Vergy de 1023 à 1030, puis évêque de Paris.
En 1023, il fonde le chapitre de Saint Denis de Vergy ; la collégiale, reconstruite par Alix de Vergy, est accolée aux remparts, au niveau de la seule tour qui en subsiste actuellement.

Jean de Vergy († 1053), fils d’Eudes, et ses descendants lui succédent en tant que seigneurs de Vergy.
Elisabeth de Vergy († 1119), sa petite-fille, se marie avec Savaric († 1120), seigneur de Châtel-Censoir.

Au XIIe siècle, Vergy est considérée par Louis VII comme la plus imprenable des forteresses du royaume. Le pape Alexandre III y aurait trouvé refuge en 1159. En 1185, le duc de Bourgogne Hugues III de Bourgogne, voulant forcer Hugues de Vergy (1141-1217) à lui rendre hommage, l’assiège pendant dix-huit mois, mais en vain ; Philippe-Auguste fait lever le siège l’année suivante.

En 1199, la seigneurie de Vergy passe aux ducs de Bourgogne par le mariage d’Alix de Vergy (1176-1252) avec Eudes III de Bourgogne.

Deux branches cadettes subsitent :

* Les Vergy seigneurs de Beaumont (XIIe-XIIIe siècles), issus de Simon de Vergy, frère d’Hugues de Vergy (1141-1217)
* Les Vergy seigneurs de Mirebeau, Fouvent-Saint-Andoche, Champlitte et Autrey (1180-1625), issus de Guillaume de Vergy (1180-1240), frère d’Alix de Vergy (1176-1252). Henri Ier de Vergy (1205-1258) est son fils.

Armes des Vergy :
de gueules à trois quintefeuilles d’or

Devise : « J’ai valu, vaux et vaudrai. »
Cri de guerre : « Vergy » puis « Vergy notre daine »